Communication positive

Comment manier l’art de la communication positive ?

J’ai récemment animé une formation auprès de chefs de projet pour aborder le délicat sujet de la communication positive en équipe. Chacun a sa propre responsabilité dans le circuit de communication. Bien sûr, le responsable d’équipe a aussi une valeur d’exemple.  Vous rencontrez parfois des difficultés dans la façon de communiquer à votre équipe sur des sujets sensibles ? Les membre de votre équipe ont du mal à gérer les désaccords ? Cet article est fait pour vous.

Qu’est ce que la communication positive ?

Communiquer, c’est écouter, répondre, convaincre pour construire avec les autres.

La communication positive permet de meilleurs échanges pour aborder de façon factuelle et bienveillante, les divergences et conflits en les transformant en relations de coopération. Grâce à un dialogue constructif, les parties en présence s’engagent sur un plan d’action.

L’état d’esprit (mindset) que vous avez au moment où vous communiquez est très important. Le contenu du message doit être en phase avec votre intention. Dans le cas contraire, il y aura sans doute des incompréhensions, voire des déceptions sur les impacts de votre communication.

Les membres d’une équipe ont des personnalités, des attentes et des visions différentes. C’est ce qui rend l’exercice de la communiquation délicat. Il faut parvenir à combiner ces facteurs pour rendre la communication et la construction possible.

Les difficultés rencontrées par une équipe sont aussi corrélées au mode de fonctionnement et de communication de leur manager. Il est le chef d’orchestre, celui qui donne le ton et s’assure que la partition est bien jouée.

Quels en sont les avantages ?

  • Une communication positive permet d’assurer la bonne compréhension, par tous, d’un sujet, un projet, un objectif à atteindre.
  • Elle rend également la circulation de l’information plus fluide.
  • Elle permet à chacun de savoir comment se positionner dans l’équipe ou sur un projet, et de mieux comprendre les contraintes des autres.
  • Ainsi, elle entraine une meilleure cohésion d’équipe pour atteindre les objectifs fixés.
  • Au dela, on pourrait également citer l’ambiance plus conviviale qui peut en découler, car plus constructive, avec bienveillance et en faisant preuve d’empathie.

Quelques outils pour apprendre à communiquer positivement :

La première chose que je propose, est d’abord de prendre conscience de son prisme de perception, son cadre de référence : comment je fonctionne lorsque je reçois des informations, quels éléments de mon passé, mais aussi de ma situation présente, conditionnent ma perception de la situation et conditionne mes comportements ?

Chacun ayant son propre prisme de perception, il faudra s’assurer que l’interlocuteur avec lequel vous communiquez comprend votre cadre de référence, et vous le sien.

Ensuite, la pratique d’une écoute active est impérative : en prenant le temps d’écouter réellement le point de vue de l’autre et de comprendre ce qui l’anime, chacun peut interagir de manière plus positive. Pour cela, il faut savoir questionner l’autre pour bien comprendre son point de vue sans jugement, et éviter les malentendus ou les non-dits.

Enfin, nos émotions conditionnent nos comportements. Prendre conscience de ses émotions, et celles des autres, les  comprendre et les maitriser, permet une plus grande interaction constructive.

Il s’agit parfois de s’affirmer pour donner son point de vue, et apporter sa contribution à l’équipe, afin de ne pas subir une décision qui pourrait être mal vécue et entrainerait des rancoeurs.

J’ai appris à communiquer avec ces méthodes et les résultats ont été flagrants : mon équipe se sentait écoutée, libre de s’exprimer. La considération que je leur apportais a décuplé leur motivation et j’ai pu fédérer chacun d’entre eux pour un résultat d’équipe toujours meilleur. L’ambiance de travail était plus agréable et a permis à chacun de se réaliser.

Si j’ai eu ces résultats, vous pouvez y parvenir aussi. N’hésitez pas à échanger sur votre expérience dans les commentaires. Je vous souhaite une bonne journée, et je vous dis, à bientôt.

2 réflexions au sujet de « Comment manier l’art de la communication positive ? »

  1. Article très apprécié. Merci en tout cas. Ca m’aide beaucoup.
    Mon expérience dont je voulais comprendre le phénomène c’est que si je parle d’un ton assez aigu avec mes équipes mais ils le prennent bien. Mais si c’est quelqu’un d’autre le fait. Soit ils prennent pas en considération soit ils ont peur. De moi ils n’ont pas peur. Mais ils me respect. J’ai pu adopter mon ton imposant peut-être à leur besoin .

    Répondre

    1. Merci pour votre retour, c’est gentil ! Le ton joue beaucoup, et les équipes sentent très bien, si c’est naturel ou si on se force. S’ils n’ont pas peur de vous et vous font confiance, c’est super. Et ce que vous dites est vrai : savoir adapter le ton aux personnes et à leurs besoins. Portez vous bien et à bientôt. Valérie

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.