F.A.Q

Suis-je légitime comme manager alors que je débute ?

Il est important d’avoir confiance en vous ! Si vous avez été choisie à ce poste, c’est pour de bonnes raisons. Vous allez apprendre votre métier progressivement, mais vous avez un potentiel qui vous a conduit à ce poste. Vous êtes le référent de votre nouvelle équipe. Votre légitimité ne tient pas à vos années d’expérience en tant que responsable d’équipe, mais à votre capacité à prendre des décisions, à être responsable d’une équipe et à la piloter.

 

Comment gérer mon temps entre mes missions de manager et mon poste opérationnel dans l’équipe ?

Si vous venez de prendre un poste de middle management, il est fort probable que vous ayez encore une partie de vos taches opérationnelles dans le service. Il faut tout d’abord faire préciser à votre hiérarchie, ce qu’ils attendent de vous dans vos missions opérationnelles et leur proposer la répartition de temps que vous estimez (ex : 70% management, 30% opérationnel). Si cette répartition ne leur convient pas, il vous donneront un peu plus de visibilité.

Ensuite, vous devrez organiser votre mois, puis vos semaines, et enfin vos journées en fonction de cette répartition. Il est important d’avoir une vision globale sur le mois, notamment lorsque certaines missions de management vont prendre plus de temps (ex : les entretiens individuels de fin d’année).

Enfin, il est important quand on débute de faire la part des choses entre les tâches urgentes à traiter, et les tâches importantes . Vous pourrez ainsi mieux plannifier vos taches au quotidien et mieux gérer les demandes de vos équipes.

 

Comment faire mes preuves face à mes collègues masculin ?

Cette question va souvent de paire avec la notion de légitimité. Ne vous inquiétez pas vous avez été choisie sur ce nouveau poste, car votre hiérarchie estime que vous êtes capable de prendre les risques inhérents à cette mission, et que vous saurez assumer les responsabilités de ce poste.Si vous devez prouver quelque chose à quelqu’un, c’est à votre hiérarchie directe, et pas à vos homologues masculin. Cependant la question reste une réalité dans les entreprises aujourd’hui.

Alors bien sûr, même si la notion de parité fait son chemin dans les entreprises, il n’en reste pas moins que les managers masculins peuvent avoir une image de « professionnels » en tant que responsable d’équipe (ils ne prennent pas de congés maternité, ils sont moins sensibles, ils savent prendre des décisions rapidement, etc…). Tous ces clichés pourraient facilement être démontés un par un.

Je pense que seul le résultat compte et quand je parle de résultat, je ne pense pas forcément à l’atteinte des objectifs, mais plutot à la performance de l’équipe. Parce qu’un bon manager, c’est celui qui conduit son équipe vers un but précis, et sait la faire évoluer. Une équipe qui prend plaisir à faire son travail, qui prend des initiatives et contribue au développement de l’entreprise, une équipe soudée, qui se sent considérée, devra sa performance à son manager de proximité. Et c’est bien cela qui fait la différence selon moi.

Alors faire vos preuves en tant que manager face à vos homologues masculin ne doit pas être une inquiétude. J’aborde dans différents articles, l’intérêt de faire appel à sa sensibilité féminine, à son intuition. Car cela se révèle être un excellent atout pour un manager !

 

Peut-on réussir en tant que manager quand on n’a pas de diplôme dans ce domaine ?

La réponse est oui ! J’en suis la preuve vivante… et je ne suis pas la seule. Tout d’abord, la notion de diplôme doit être envisagée avec prudence : en effet, ce qui fait qu’une personne est compétente, performante, ce n’est pas forcément son niveau d’étude. Bien sûr, un diplôme vous permet d’acquérir des connaissances, des savoir-faire. Mais j’ai croisé très souvent des candidats en entretien, qui avait un bac + 5 ou plus, et qui étaient totalement incompétents. Pourquoi ?

Il y a souvent plusieurs facteurs. Par exemple, ils n’ont pas le potentiel pour apprendre à évoluer dans un environnement changeant, ou parce qu’ils ne savent pas gérer la pression, le stress, ou parce qu’ils n’arrivent pas à créer un lien avec leur équipe afin de leur apporter la substantifique moelle du management : la considération.

L’idéal quand on n’a pas suivi de formation initiale au management et qu’on prend un poste de manager, c’est de pouvoir suivre une formation en entreprise. Et sinon, mon blog est là pour cà : vous accompagner dans vos premières étapes d’encadrement d’équipe. Et vous verrez que le talent est sans doute déjà en vous.