fédérer son équipe

Comment fédérer votre équipe autour d’un projet commun ? 5 solutions pour atteindre votre objectif

Il n’est pas rare d’entendre des managers et des dirigeants d’entreprise dirent qu’ils rencontrent des difficultés à fédérer leur équipe autour d’un projet commun. Il arrive qu’ils aient du mal à garder leurs collaborateurs impliqués. Ceux-ci se désintéressent progressivement des projets, ont du mal à tendre vers l’objectif fixé. 
 
Alors aujourd’hui, je vais vous partager 5 solutions pour vous aider à rassembler et regrouper les membres de votre équipe et à développer leur implication sur la durée.
 

1. Donner du sens et clarifier le projet

Le premier élément, et sans doute le plus essentiel, c’est que l’équipe comprenne pourquoi sa hiérarchie lui demande d’aller dans telle direction, et ce qu’on attend d’elle. Sans ça, vous risquez de passer beaucoup de temps à donner des consignes, à leur demander de s’impliquer, sans véritable résultat. 
 
C’est le rôle du leader de donner du sens pour embarquer ses collaborateurs, leur donner envie de le suivre et de réaliser les missions demandées pour atteindre l’objectif. 
 
Et souvent, je constate que les managers expliquent ce qui est attendu, ce qui doit être fait, et comment le faire, mais sans prendre le temps d’expliquer le pourquoi. C’est pourtant l’élément déclencheur à la motivation, qui permet à l’individu de se mettre en mouvement.
Je vous recommande d’ailleurs le travail de Simon Sinek sur le sujet, que ce soit son livre (Start with Why), ou les vidéos de ses conférences TedX.
 
Alors prenez le temps de définir et d’expliquer ce pourquoi, et peut être de veiller à le dire régulièrement pour renforcer l’impact du message.
 

2. Rester focus sur l'action

Si la clarification et le sens permette de mettre l’équipe en mouvement, il faut s’assurer qu’elle le reste dans la durée. 

Pour cela, il faut se fixer des objectifs et des étapes intermédiaires. Ces steps permettent de faire un point d’avancement et de s’assurer que les collaborateurs avancent dans la bonne direction.

Si ce n’est pas le cas, cela permet de ne pas attendre trop longtemps pour échanger sur les causes de ce ralentissement, les freins éventuels et envisager les solutions à mettre en oeuvre.

Cela permet aussi de montrer que derrière la vision, ce n’est pas qu’un rêve ou une ambition : il y a bien une réalité ! Le leader veille alors à garder l’équipe impliquée dans la mise en oeuvre d’actions concrètes et souligne les avancées, les progrès et fêtes les réussites ! 🎉

3. S'impliquer avec l'équipe

Si les membres de l’équipe doivent rester dans l’action, il faut aussi qu’ils constatent que leur leader est lui aussi dans l’action, qu’il « relève ses manches ». Cette valeur d’exemple est hyper importante pour leur permettre de se sentir épaulés, soutenus et faisant partie d’une équipe. 

Posez-vous la question de ce que vous pouvez mener à bien comme mission à leur coté, et comment vous allez contribuer à l’atteinte de l’objectif. Le but n’est pas de faire à leur place, mais de vous impliquer dans la mise en oeuvre en vous assurant qu’ils ont les moyens de réussir.

4. Faire preuve d'humilité et d'esprit d'équipe

Un bon leader saura reconnaitre les réussites individuelles et collectives en félicitant, encourageant ses collaborateurs.

Parfois, même si l’objectif n’est pas encore atteint, il est essentiel de souligner les efforts déjà fournis par chacun pour reconnaitre l’implication. 

C’est aussi de pouvoir reconnaitre humblement quand on se trompe ou qu’on ne connait pas tous les éléments à l’avance. Cela rend le manager plus humain et renforce la confiance. Vous n’êtes pas un robot, alors partager vos ressentis vous rendra plus humain. 

Cela sous entend qu’un manager qui communique sur la réussite de l’équipe en mettant en avant la contribution de chacun aura de bien meilleurs résultats qu’un manager qui cherche à se glorifier ou à tirer profit des bons résultats de ses collaborateurs.

De même, en cas de difficultés, c’est au leader de porter la responsabilité des résultats plutôt que de pointer du doigt les manques de ses collaborateurs. Le manager est le pilote de l’avion, mais il a besoin de toute l’équipe pour arriver à destination. 

5. Développer un relationnel coopératif

Pour que chacun se sente impliqué et motivé, il faut aussi qu’il trouve sa place dans l’équipe. Pour cela, le leader doit communiquer et créer du lien entre lui et chaque membre de son équipe, mais aussi entre les collaborateurs. 

Pour ma part, j’ai toujours été très attentive à ce point, et j’ai souvent eu des équipes, dans lesquelles les collaborateurs avaient des tempéraments, des compétences et des attitudes très différents, mais qui s’entendaient bien et avaient plaisir à travailler ensemble. Cela nous a permis de réaliser de belles choses et d’exploser nos objectifs. Ce qui faisait que la mayonnaise avait pris, c’était le lien qui existait entre nous. 

Et pour cela un ingrédient fabuleux, c’est d’abord l’humour : pouvoir travailler sans se prendre au sérieux, partager des moments pour rire avec l’équipe ! Savoir faire preuve de légèreté dans les moments tendus est un élément qui crée des souvenirs. 

Un autre ingrédient pour développer cette relation de coopération : fêter les victoires !  Cela peut se faire par exemple en allant manger une pizza tous ensemble ou en offrant un restaurant, ou simplement en faisant un discours devant son équipe pour les remercier du travail accompli. 

Enfin, savoir se mouiller avec et pour son équipe, de manière authentique : vos collaborateurs auront encore plus envie de travailler pour vous, si vous êtes en mesure de montrer que votre job n’est pas juste de compter les bons ou les mauvais points. 

Alors voilà pour les solutions que j’ai mises en pratique depuis de nombreuses années et que je transmets à mes clientes, car je sais que cela fonctionne ! 

Et pour celles qui veulent aller plus loin et s’affirmer en tant que leader, le programme de coaching Libérez votre Affirmation ouvre ses portes à une nouvelle cohorte le lundi 29 novembre 2021, alors n’hésitez pas à vous inscrire !

Share:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En lien

Related Posts

Comment fédérer votre équipe autour d’un projet commun ? 5 solutions pour atteindre votre objectif

Il n’est pas rare d’entendre des managers et des dirigeants d’entreprise dirent qu’ils rencontrent des difficultés à fédérer leur équipe autour d’un projet commun. Il arrive qu’ils aient du mal à garder leurs collaborateurs impliqués. Ceux-ci se désintéressent progressivement des projets, ont du mal à tendre vers l’objectif fixé.  Alors aujourd’hui, je vais vous partager 5

Comment garder une équipe motivée ?

Beaucoup de managers et de dirigeants d’entreprise rencontrent des difficultés pour développer la motivation de leur équipe. La problématique est souvent la suivante : ils recrutent de nouveaux collaborateurs, les intègrent, les forment, les accompagnent. Et après quelque temps (parfois quelques mois 😱), le collaborateur commence à moins s’impliquer, voire décide de partir…Tout ce travail

Les risques du micro-management et comment en sortir.

J’entends souvent des gens autour de moi me dire que leur chef est toujours sur leur dos, en train de contrôler tout ce qu’ils font. Ils ont l’impression de ne pas progresser, que leur hiérarchie ne leur fait pas confiance, et ils se sentent démotivés et frustrés.Alors quand on est manager d’équipe, c’est important de

L’entretien annuel d’évaluation comme outil pour développer la motivation.

L’un des rituels individuels de management est l’entretien annuel d’évaluation (EAE), également appelé entretien individuel de progrès (EIP). Vous savez, c’est cet entretien que le manager réalise fin décembre ou début janvier, pour faire le point sur les compétences mises en oeuvre sur l’année écoulée, l’atteinte des objectifs, les difficultés rencontrées et les réussites.  Mais

Etre un leader performant et bienveillant : compatible ou pas ?

Le monde de l’entreprise est loin d’être un long fleuve tranquille, et encore moins l’endroit où l’on prend soin les uns des autres. C’est plutot un milieu de compétition où les résultats comptent avant tout.  Pourtant, la bienveillance est non seulement une clé pour réussir plus durablement, mais aussi, le ciment essentiel à tout changement.

Retour haut de page