Une fille manager

La place des émotions dans le management

Aujourd’hui on parle des émotions ! Les courants successifs de management ont apporté des évolutions dans la prise en compte de la relation humaine. Pour entrer en relation avec les membres de son équipe, savoir évaluer leurs aptitudes, les faire monter en compétences, un manager doit s’appuyer sur un outil essentiel : son intelligence émotionnelle. 

Bien que cette notion soit connue du grand public, on constate que les entreprises ont parfois du mal à utiliser ce potentiel chez leurs managers ou directeurs. La capacité d’un manager à maitriser et exprimer ce qu’il ressent est capital pour lui permettre de gérer les relations avec les autres, qu’il s’agisse de son équipe, de ses collègues ou de sa direction. Les réactions émotionnelles ont en effet, une place importante dans les comportements au travail.

Quand on sait que l’intelligence émotionnelle sera l’une des dix compétences les plus importantes en 2022 selon le Forum économique mondial (The Future of Jobs Report 2018), il est indéniable que cette compétence devient l’une des qualités managériales essentielles à développer.

1. De quoi s'agit-il ?

L’intelligence émotionnelle est la capacité de reconnaître, comprendre et maîtriser ses propres émotions et à composer avec les émotions des autres personnes.

Il est important de noter que le siège de nos émotions se situe au niveau de notre cerveau, c’est le rôle de l’amygdale. 

De nombreuses recherches récentes en neurosciences le confirment : les émotions sont intimement liées à la réflexion et à la prise de décision. En effet, les émotions jouent un rôle important dans nos comportements.

Si l’expertise métier est essentielle pour un manager, plusieurs études scientifiques ont démontré que la réussite professionnelle dépendait à 80% du niveau du Quotient Emotionnel.  

Les compétences émotionnelles se réunissent en 5 catégories : 

  • La conscience de soi : connaitre ses états intérieurs, ses préférences, ses ressources et ses intuitions
  • La maitrise de soi : savoir gérer ses états intérieurs, ses impulsions, ses ressources.
  • La motivation : les tendances émotionnelles qui nous aident à atteindre nos buts
  • L’empathie : la conscience des sentiments, besoins, et des soucis d’autrui.
  • Les aptitudes sociales : influencer et motiver les autres.

Nos émotions conditionnent nos actions et nos comportements. C’est pour cela qu’un manager ayant développé une bonne conscience émotionnelle sait non seulement reconnaitre ses propres émotions, et leurs origines, mais aussi, celles des autres. Il est ainsi plus à même de comprendre les réactions émotionnelles des autres, et ainsi réguler les situations qui pourraient être source de tension dans l’équipe, ou s’assurer de la motivation de ses employés.

2. Comment un responsable d'équipe peut utiliser cette compétence ?

Le manager doté de cette capacité génère des relations sociales de meilleure qualité, prend de meilleures décisions car il comprend ses propres émotions (et celles des autres) et sait les réguler. Il se sent moins stressé au quotidien et il sait prendre des risques. Il contribue ainsi à développer la motivation de chacun dans l’équipe, crée de la cohésion et de l’implication. 

En restant attentif aux émotions de ses interlocuteurs, il développe une communication de grande qualité pour faire progresser son équipe. Ce qui lui est utile notamment pour faire un feedback d’amélioration à l’un de ses collaborateurs. En effet, il prendra le temps d’identifier ce qui peut blesser son interlocuteur, et prêtera attention à la forme de sa communication.

Prenons un exemple : lors de l’entretien annuel le manager doit faire part à son collaborateur de 2 axes d’amélioration. S’il reste méthodique et se concentre uniquement sur ce qui est attendu en terme de résultat sans laisser de place aux émotions, il pourrait avoir une approche « technique » et froide (voire agressive). Son collaborateur aura l’impression que son travail n’est pas du tout à la hauteur et va se démotiver.

Mais au contraire, si le manager fait preuve d’intelligence émotionnelle, il commencera par souligner les points positifs du collaborateur avant de lui indiquer en quoi il pourrait s’améliorer. Puis il le questionnera pour savoir ce qu’en pense son interlocuteur et réfléchir ensemble à un plan d’actions. Il peut ainsi tisser une relation de confiance. 

3. Les bénéfices pour l'équipe

Des études menées auprès de nombreux salariés ont mis en évidence que l’un des principaux facteurs de démotivation est lié à des problèmes relationnels avec le responsable hiérarchique, qui entraine une baisse de la motivation.

Un responsable d’équipe pourvu d’intelligence émotionnelle communique différemment, se comporte également différemment : son attitude a un impact fort sur ce que l’équipe va retenir des messages qu’il transmet, et donc sur les résultats.

Ce sont les mots qu’il utilise mais également tous les facteurs non verbaux qui impactent ses employés, en apportant de l’enthousiasme, de la confiance, et un dynamisme émotionnel dans chaque situation. 

Le collaborateur a besoin d’avoir du sens à ce qu’il fait, de comprendre pourquoi il doit réaliser ses objectifs, ses tâches. Un leader mène son équipe vers la réussite justement en partageant sa vision, son ambition. Et il ne lui est pas possible de transmettre cette vision sans utiliser ses émotions : c’est la passion qui motive et se transmet. 

La plupart des managers que j’accompagne et qui ont peu développé cette aptitude sont souvent perçus comme des responsables froids, arrogants et insensibles. Ils ont souvent du mal à obtenir l’adhésion de leurs collaborateurs et à fédérer l’équipe.

Si ce sujet vous intéresse, vous pouvez également lire un article précédent  concernant l’impact des  émotions sur l’excellence du manager.
 
Pour aller plus loin et dépasser vos difficultés à gérer vos émotions en étant accompagnée de manière individuelle et personnalisée, le coaching Libérez votre affirmation est peut-être fait pour vous. Pour vous assurez que ce coaching pourrait vous convenir, je vous propose de prendre rendez-vous avec moi et en discuter, en choisissant un créneau dans mon agenda
 
A bientôt.

Share:

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

En lien

Related Posts

Comment l’écoute active permet de développer son activité ?

J’ai longtemps pensé que pour développer son chiffre d’affaires, il fallait être très sûre de soi, avoir un bon bagou et être à l’aise avec ses clients…Sauf que je ne rentrais dans quasiment aucune de ces trois catégories quand j’ai commencé à faire de la vente.Étant d’une nature plutôt introvertie je ne me sentais pas

Comment rester confortable dans l’inconfort et continuer à performer ?

Je ne sais pas pour vous, mais je fais partie des gens qui ont besoin de maitriser ce qu’ils font, d’avoir des outils ou des méthodes pour me lancer dans des actions, d’apprendre pour m’améliorer et développer ma performance… bref, j’aime bien quand les choses se passent comme je l’ai prévu. Sauf que dans la vie,

C’est quoi être un manager « utile » ?

Certains managers que j’accompagne me parlent de leur besoin de se sentir utiles à l’équipe. Et derrière cette notion, il est souvent question de « montrer » à son équipe qu’on est disponible et qu’on l’aide à régler ses problèmes. Mais être utile en tant que manager, va au-dela et nécessite de redéfinir quels sont les rôles

3 clés pour développer votre leadership

En tant que manager d’équipe ou dirigeantes d’entreprise, vous avez surement envie d’être une bonne leader. On entend beaucoup de choses sur le sujet du leadership, mais souvent ces éléments sont à mon sens, incomplets ou erronés. Certaines de mes clientes me disent qu’elles ne se sentent pas légitimes dans leur rôle pour diriger une

Retour haut de page