kaboompics_Pink rosses - coffee - laptop - book - glasses

Comment manier l’art de la communication positive ?

J’ai récemment animé une formation auprès de chefs de projet pour aborder le délicat sujet de la communication positive en équipe. Chacun a sa propre responsabilité dans le circuit de communication. Bien sûr, le responsable d’équipe a aussi une valeur d’exemple.  Vous rencontrez parfois des difficultés dans la façon de communiquer à votre équipe sur des sujets sensibles ? Les membre de votre équipe ont du mal à gérer les désaccords ? Cet article est fait pour vous.
 

Qu'est-ce que la communication positive ?

Communiquer, c’est écouter, répondre, convaincre pour construire avec les autres.
 
La communication positive permet de meilleurs échanges pour aborder de façon factuelle et bienveillante, les divergences et conflits en les transformant en relations de coopération. Grâce à un dialogue constructif, les parties en présence s’engagent sur un plan d’action.
 
L’état d’esprit (mindset) que vous avez au moment où vous communiquez est très important. Le contenu du message doit être en phase avec votre intention. Dans le cas contraire, il y aura sans doute des incompréhensions, voire des déceptions sur les impacts de votre communication.
 
Les membres d’une équipe ont des personnalités, des attentes et des visions différentes. C’est ce qui rend l’exercice de la communiquation délicat. Il faut parvenir à combiner ces facteurs pour rendre la communication et la construction possible.
 
Les difficultés rencontrées par une équipe sont aussi corrélées au mode de fonctionnement et de communication de leur manager. Il est le chef d’orchestre, celui qui donne le ton et s’assure que la partition est bien jouée.
 

Quels en sont les avantages ?

  • Une communication positive permet d’assurer la bonne compréhension, par tous, d’un sujet, un projet, un objectif à atteindre.
    Elle rend également la circulation de l’information plus fluide.
    Elle permet à chacun de savoir comment se positionner dans l’équipeou sur un projet, et de mieux comprendre les contraintes des autres.
    Ainsi, elle entraine une meilleure cohésion d’équipe pour atteindre les objectifs fixés.
  • Au dela, on pourrait également citer l’ambiance plus conviviale qui peut en découler, car plus constructive, avec bienveillance et en faisant preuve d’empathie.

Quelques outils pour apprendre à communiquer positivement.

La première chose que je propose, est d’abord de prendre conscience de son prisme de perception, son cadre de référence : comment je fonctionne lorsque je reçois des informations, quels éléments de mon passé, mais aussi de ma situation présente, conditionnent ma perception de la situation et conditionne mes comportements ?
 
Chacun ayant son propre prisme de perception, il faudra s’assurer que l’interlocuteur avec lequel vous communiquez comprend votre cadre de référence, et vous le sien.
 
Ensuite, la pratique d’une écoute active est impérative : en prenant le temps d’écouter réellement le point de vue de l’autre et de comprendre ce qui l’anime, chacun peut interagir de manière plus positive. Pour cela, il faut savoir questionner l’autre pour bien comprendre son point de vue sans jugement, et éviter les malentendus ou les non-dits.
 
Enfin, nos émotions conditionnent nos comportements. Prendre conscience de ses émotions, et celles des autres, les  comprendre et les maitriser, permet une plus grande interaction constructive.
 
Il s’agit parfois de s’affirmer pour donner son point de vue, et apporter sa contribution à l’équipe, afin de ne pas subir une décision qui pourrait être mal vécue et entrainerait des rancoeurs.
 
J’ai appris à communiquer avec ces méthodes et les résultats ont été flagrants : mon équipe se sentait écoutée, libre de s’exprimer. La considération que je leur apportais a décuplé leur motivation et j’ai pu fédérer chacun d’entre eux pour un résultat d’équipe toujours meilleur. L’ambiance de travail était plus agréable et a permis à chacun de se réaliser.
 
Si j’ai eu ces résultats, vous pouvez y parvenir aussi. 

N’hésitez pas à échanger sur votre expérience dans les commentaires. 
Je vous souhaite une bonne journée, et je vous dis, à bientôt.
Valérie

Share:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En lien

Related Posts

unefillemanager

Quelle gestion du temps pour les managers en télétravail ?

En cette période de confinement, les leaders doivent manager à distance. La gestion du temps de travail devient un véritable challenge. Dans certains cas, l’activité est très ralentie, et nécessite de revoir l’organisation de l’équipe, le discours à tenir aux clients au moment de la reprise, la gestion émotionnelle du personnel, etc. Pour d’autres, les

Développer son leadership dans les situations difficiles

Dans un précédent article, je vous présentais comment devenir un bon leader. Aujourd’hui, je vous propose d’approfondir le sujet et voir à quel point votre leadership est important dans des périodes difficiles, pour garder votre équipe mobilisée et impliquée.  Comme le dit Simon Sinek : « « Si vos actions inspirent les autres à rêver davantage, à apprendre davantage,

Le guide pratique du management à distance

Pendant cette période de crise et de confinement lié au Covid-19, vous êtes amené à gérer votre équipe à distance, et ce nouveau management génère des inquiétudes. Comment gérer le management à distance ? Quels aspects prendre en compte dans cette situation unique liée au coronavirus ? Quels sont les principes-clefs d’un management bienveillant ? Dans ce guide

Le management transversal

L’entreprise change, les organisations aussi. Le modèle vertical dans lequel le responsable d’un service est le seul à piloter son équipe, avec un lien hiérarchique, est de plus en plus complété par un modèle horizontal, utilisé dans la gestion de projets et qui nécessite de connaitre les bonnes pratiques du management transversal. De quoi s’agit-il

Management intergénérationnel

L’arrivée dans les entreprises de la génération des Millennials (personnes nées entre 1980 et 1995) ou génération Y notamment, suscitent souvent des interrogations sur la façon de manager. Ces collaborateurs, nés avec les outils digitaux, très sensibles aux questions environnementales et au sens donné au travail, apportent une évolution dans la culture de l’entreprise. Les

Retour haut de page