Les défis du manager débutant : plus que donner des ordres, donner envie de le suivre

Il faut un début à tout et, diriger une équipe, cela s’apprend. Aujourd’hui, je vous invite à en savoir un peu plus sur tout ce qui attend un manager en herbe. Nous nous attarderons sur les aspects à développer en priorité en qualité de manager.

Je suis manager : par quoi dois-je commencer ?

Comme il faut bien démarrer quelque part, l’initiative doit venir du premier concerné. Un manager n’est pas seulement celui qui gère et organise l’équipe. Il doit pousser son équipe à donner le meilleur d’elle-même. Il lui revient donc de constituer celle-ci, d’attribuer les rôles de chacun et de suivre leur performance. Ainsi le manager est à la fois formateur et fédérateur. Il est indéniable qu’il doit posséder les compétences techniques de ses exécutants. La différence étant, cependant, que son rôle va bien au-delà de la partie opérationnelle.

Il partage son savoir, doit motiver et, bien entendu, ne pas oublier de récompenser ses subordonnés. La diversité des personnes collaborant engendre inévitablement certains conflits, il appartient alors au manager d’instaurer une ambiance sereine et de gérer les tensions. Il met également en place les dispositifs et processus de travail à respecter par tous. Le manager doit parvenir à faire adhérer chaque membre de son équipe aux objectifs fixés. Sa seule autorité ne suffit pas, il doit avoir une équipe aussi convaincue que lui des valeurs qu’il défend. Arriver à un tel stade exige l’entretien de relations positives entre le manager et son équipe. Enfin, le manager est également un relai hiérarchique entre les salariés et l’ensemble de la direction de l’entreprise.

Concrètement, ses missions au quotidien nécessitent qu’il organise son équipe, et s’organise dans ses tâches. Il doit savoir déléguer, animer, et faire respecter le cadre.

Manager : un métier qui vise le long terme

Bien au-delà de ces premières étapes incontournables, le manager doit jongler assez constamment entre plusieurs casquettes. Il est à la fois « chef » et « pont » entre la direction et les employés. En d’autres termes, le manager est en même temps subordonné, égal et supérieur.

En outre, pour atteindre les objectifs et développer la performance collective et individuelle des membres de son équipe, il doit réfléchir à la stratégie à mettre en place, définir les indicateurs de mesure, mettre en place les méthodes et procédures, suivre et contrôler les résultats. Il est ainsi en mesure de réfléchir aux ressources futures.

Le manager doit avoir une vision sur le long terme : il devra savoir se projeter assez loin dans l’avenir.  Quelles que soient les dérives et les erreurs, il doit savoir faire garder le cap à son équipe. Maîtriser tous ces aspects du poste d’encadrement ne se fait évidemment pas en un jour. Le temps consacré à alterner entre ses responsabilités et le développement de ses propres compétences est essentiel pour pouvoir confirmer son statut de manager. C’est ainsi qu’il développe sa posture de leader pour inspirer son équipe, la fédérer et l’amener à la performance.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.