unefillemanager inconfort-2

Comment rester confortable dans l’inconfort et continuer à performer ?

Je ne sais pas pour vous, mais je fais partie des gens qui ont besoin de maitriser ce qu’ils font, d’avoir des outils ou des méthodes pour me lancer dans des actions, d’apprendre pour m’améliorer et développer ma performance… bref, j’aime bien quand les choses se passent comme je l’ai prévu.
 
Sauf que dans la vie, ce n’est pas tout à fait comme ça que ça se passe😊.  Il y a des imprévus, des choses qui sont liées à mon environnement et sur lesquelles je n’ai pas de prise ou de contrôle, des sujets qui sont en dehors de ma zone de confort, etc. Et cela peut me mettre dans l’inconfort de ne pas obtenir rapidement le résultat que je voulais.
 
Ca peut être pour développer une nouvelle compétence, collaborer avec un nouveau fournisseur/prestataire, signer un nouveau contrat avec un client, demander à un membre de mon équipe de modifier son planning….
 
Ca vous parle ?
 

Ce que mon expérience m'a appris

Beaucoup des personnes que j’accompagne sont confrontées à cette situation et certaines femmes entrepreneures sont parfois totalement en perte de repères, sont épuisées, envisagent d’arrêter leur activité, ou n’ont plus le goût d’avancer pouvant aller du bore-out (ennui professionnel) au burn-out (épuisement professionnel). Et je ne veux surtout pas ça pour vous !
 
Pendant des années, j’ai lutté pour rester dans ma zone de confort et augmenter le périmètre de ce que je pouvais maitriser. Mais cette attitude m’a couté beaucoup d’énergie : j’étais frustrée, déçue, triste ou très énervée de ne pas parvenir à mes fins. Mon niveau de stress augmentait en flèche, j’avais même des migraines ophtalmiques, des douleurs au ventre, et une tendance à fumer de plus en plus (heureusement, j’ai arrêté de fumer il y a des années…).
 
Mais j’ai compris que ce n’était pas une fatalité : on maitrise et donc on performe, ou on ne maitrise pas et on perd ! Non, non et non.
 
Grâce à un travail sur moi, j’ai appris à accepter que la perfection n’existe pas, et que je pouvais faire de mon mieux, faire mon possible, mon maximum, en laissant à distance les choses sur lesquelles je ne peux pas avoir de prise.
Par exemple, des livraisons qui ne se font pas en raison de pénurie sur le marché mondial (beaucoup d’entre vous ont sans doute subi cela depuis 2 ans…), la décision et les pensées des autres, l’image que les gens ont de moi…
 

Ce que je controle et ce que je ne controle pas

J’ai donc appris à me concentrer plutot sur ce que je contrôle : mes pensées, l’aide que j’apporte aux autres, mes paroles, mes comportements, ma façon de réagir face aux difficultés, mes capacités, mes ressources… Et cette zone de ce que je contrôle, chacun peut la définir, ça vous appartient.
 
J’ai découvert et appris à utiliser mes forces, et à accepter mes faiblesses. Et j’ai lâcher prise sur le reste ! Si j’y suis arrivée, vous le pouvez aussi.
 
Ca m’a tellement soulagée et j’ai constaté à quel point cela me permettait d’être meilleure dans mon quotidien, aussi bien dans mes relations avec les autres, avec moi-même mais aussi dans mes résultats. J’ai accepté qu’il y avait des périodes ou les choses ne se passaient pas comme j’aurai aimé, et à me questionner pour savoir comment je pouvais avancer malgré tout, en progressant et en gardant le cap.
 
J’ai développé un mindset plus positif et cela a été bénéfique aussi pour mes relations dans ma vie personnelle, avec mes enfants, mon conjoint, mes amis….
 
C’est exactement ce que j’enseigne à mes clientes dans mes accompagnements pour les aider à se sentir plus sereine au quotidien. 
 

De l'importance de vivre l'inconfort

Et récemment, j’étais dans un nouvel apprentissage pour passer un cap dans mon business. Sans m’en rendre compte, j’ai retrouvé de la résistance, en essayant de tout contrôler. Et bien sûr les résultats n’arrivaient pas.
 
J’ai alors fait une séance de Breathwork qui m’a mis dans un réel inconfort !! C’est une technique de respiration qui repose sur l’hyperventilation et permet une méditation active. Je suis plutot habituée à des techniques de méditation ou de yoga en douceur, et là, j’étais totalement inconfortable à respirer de cette façon, à hyperoxygéner mon organisme et à ressentir physiquement des signes dans mon corps comme des picotements dans les doigts, la tête qui tourne, etc.
 
Mais cet exercice m’a non seulement permis de me libérer des points de frustration et de blocage que j’avais à ce moment là, et m’a surtout permis de me reconnecter avec cette notion de lâcher-prise dans l’inconfort : faire confiance au processus et sortir du mental pour ETRE dans l’instant, dans le ressenti. Un vrai bienfait, que je renouvelle d’ailleurs dès demain 😉
 
Donc si vous sentez également que vous avez tendance à vouloir tout contrôler (ou beaucoup contrôler), posez-vous quelques secondes, et demandez vous si c’est réaliste, si vous avez le contrôle sur ce qui se passe autour de vous, posez vous la question : sur quoi je peux lâcher prise, quelles sont mes ressources/aptitudes sur lesquelles je peux compter, en quoi cela va m’aider de m’accrocher à mon désir de tout maitriser…
Bien sûr vous pouvez en plus utiliser des méthodes de relaxation, de médiation, cohérence cardiaque ou Breathwork (en étant accompagnée 😉)
 
J’espère que cet article vous a plu et vous sera utile pour lâcher prise.
Dites moi en commentaires les éventuelles résistances que vous rencontrez, et si je peux vous aider à les dépasser ce sera avec plaisir.

Share:

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

En lien

Related Posts

Comment l’écoute active permet de développer son activité ?

J’ai longtemps pensé que pour développer son chiffre d’affaires, il fallait être très sûre de soi, avoir un bon bagou et être à l’aise avec ses clients…Sauf que je ne rentrais dans quasiment aucune de ces trois catégories quand j’ai commencé à faire de la vente.Étant d’une nature plutôt introvertie je ne me sentais pas

Comment rester confortable dans l’inconfort et continuer à performer ?

Je ne sais pas pour vous, mais je fais partie des gens qui ont besoin de maitriser ce qu’ils font, d’avoir des outils ou des méthodes pour me lancer dans des actions, d’apprendre pour m’améliorer et développer ma performance… bref, j’aime bien quand les choses se passent comme je l’ai prévu. Sauf que dans la vie,

C’est quoi être un manager « utile » ?

Certains managers que j’accompagne me parlent de leur besoin de se sentir utiles à l’équipe. Et derrière cette notion, il est souvent question de « montrer » à son équipe qu’on est disponible et qu’on l’aide à régler ses problèmes. Mais être utile en tant que manager, va au-dela et nécessite de redéfinir quels sont les rôles

3 clés pour développer votre leadership

En tant que manager d’équipe ou dirigeantes d’entreprise, vous avez surement envie d’être une bonne leader. On entend beaucoup de choses sur le sujet du leadership, mais souvent ces éléments sont à mon sens, incomplets ou erronés. Certaines de mes clientes me disent qu’elles ne se sentent pas légitimes dans leur rôle pour diriger une

Retour haut de page