Comment s’assurer d’être un manager respecté ?

Dans le domaine du management, le sujet du respect fait parfois débat et c’est pourtant un point essentiel. Je vous propose de lever le voile sur ce sujet, pas toujours facile à aborder.

En effet, en tant que responsable d’équipe, il s’agit de s’assurer que les employés vous respectent. Mais ce respect s’acquière au fil du temps, et cela demande une attention particulière.  Certains leaders pensent que leur équipe leur doit naturellement le respect en raison de leur position d’autorité ou leur titre. Or ce n’est pas tout à fait comme cela que ça fonctionne. 

Bien sûr cette idée peut paraitre saugrenue à plusieurs d’entre vous. Moi-même, j’ai dans mes valeurs, un profond respect de la hiérarchie. Pour autant,  je ne suis pas prête à accorder mon respect à un manager qui n’a pas les bons comportements.

Car oui, il y a bien une manière de faire, ou plutot d’ETRE pour se faire respecter. Et là encore, il y a de nombreuses idées reçues. Par exemple, l’idée qu’en étant directif, en inspirant de la crainte, un manager sera automatiquement respecté. Et bien non : il sera craint, mal compris et son équipe n’aura pas envie de suivre ses consignes juste parce qu’il communique de manière abrupte.

C’est en effet tout l’inverse qui va se passer. Le sentiment de crainte ou de peur, empêche un employé de s’exprimer et d’apporter sa pleine contribution à la réussite de l’équipe. De plus, la peur nuit à la créativité, elle entraine également le désengagement. Enfin, elle indique un besoin de contrôle du manager sur ses employés plutot que de les inclure et de les faire progresser.  En basant son management sur la peur, le leader ne peut pas fédérer et engager son équipe.

Différents courants de management se sont succédés, et aujourd’hui la réalité des enteprises, ainsi que l’arrivée des générations Y et Z apportent des éléments nouveaux : les employés ont besoin d’avoir des leaders accessibles, transparents, engagés, ouverts et emphatiques.

J’ai déjà fait référence à l’impact de l’intelligence émotionnelle en management dans l’article « Comment les émotions renforcent l’excellence« . L’expérience le prouve régulièrement : savoir prêter de l’attention et de la considération à ses collaborateurs est le meilleur moyen d’être un leader respecté.

Les raisons pour lesquelles les employés ne respectent pas leur manager ?

  • Le manager ne les fait pas évoluer : si vous dites à vos employés quoi faire, et comment le faire, vous ne leur laissez pas la possibilité d’apprendre par eux-mêmes, de se responsabiliser, de rechercher des solutions qu’ils s’approprieront aisément.
  • Le manque de félicitation et d’encouragement : l’une des clés du management est de dire à son collaborateur ce qu’on apprécie dans son travail en lui donnant de la visibilité sur ce qu’il a réussi et en le faisant réfléchir sur ses acquis, ce sur quoi il peut capitaliser. Les feedbacks positifs sont d’autant plus importants que le cerveau humain retient plus facilement le négatif. Donc si vous ne félicitez pas, vous prenez le risque que votre employé interprète votre attitude comme un manque de respect envers son travail, et il ne vous respecte pas en retour.
  • La mauvaise gestion des conflits : si vous évitez les conflits, que vous vous montrez trop gentil ou au contraire totalement fermé en cas de conflits, l’équipe perdra confiance et respect.
  • Le manque de cohérence : un manager qui donne des consignes contradictoires, ou qui ne fait pas ce qu’il dit, ne peut pas s’attendre à ce que son équipe lui porte du respect.
  • Le mensonge : même si le message est involontaire, il est nécessaire de toujours dire la vérité, pour éviter que votre équipe se sente insultée par votre manque de sincérité.
  • Vous ne vous souciez pas d’eux en tant qu’individu : dans l’un de mes précédents articles je précisais la nécessité de savoir porter de la considération à ses employés, sans toutefois devenir trop personnel.

Les moyens de gagner d’avantage le respect de son équipe :

  • Communiquer régulièrement : il est important de donner du sens aux actions à mener, d’expliquer la stratégie de l’entreprise, les objectifs. Le leader doit veiller à alterner les modes de communication : les réunions d’équipes ou de projet, les points individuels formels, les points informels….
  • Se respecter soi-même : cela peut paraitre assez évident, mais ce n’est pas si simple. Soyez attentif au respect que vous vous portez, à prendre soin de vous pour inspirer le respect aux autres.
  • Avoir conscience de soi : être conscient de son mode de communication, de ses atouts mais aussi de ce qui est difficile pour vous, de vos limites, vous aide à mieux vous connaitre, et à rester vigilants dans votre façon d’interagir avec les autres : déléguer, féliciter, encadrer votre équipe.
  • Lire : plusieurs études ont montré que les meilleurs leaders sont ceux qui lisent beaucoup, se remettent en question ou développe leurs connaissances à travers des ouvrages ou articles en lien avec leur métier. Mais aussi sur d’autres sujets pour ouvrir leur esprit et développer leur créativité.
  • Etre authentique : être soi, avec humilité, savoir reconnaitre ses erreurs, rester transparent avec son équipe pour renforcer la confiance et le respect.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.