Middle management ou comment être pris en étau

Je voulais partager avec vous un événement que j’ai vécu récemment et qui m’a rappelé à quel point, un manager a deux responsabilités : encadrer son équipe, mais également gérer sa hiérarchie. Mais comment ça ? Qu’est-ce qu’elle raconte ? Vous dites-vous. Et bien simplement, je fais allusion à une situation que vous aurez à gérer à un moment ou à un autre. A savoir, vous avez pris une décision concernant votre équipe, et votre responsable direct a un avis différent du votre.

Dans le meilleur des cas, vous en discutez ensemble et il vous laisse mettre en place votre stratégie, en vous rappelant que c’est vous qui êtes responsable de cette équipe et qu’il espère bien que votre décision sera la bonne (hum, il y a comme une légère pression, là, non ?). Dans l’autre cas, il vous demande de revenir sur votre décision, pire il intervient en direct auprès de votre équipe.

J’ai récemment échangé avec une amie manager qui a vécu exactement ce cas de figure. Suite à un incident intervenu entre deux membres de son équipe, elle les a reçu chacun individuellement pour faire un entretien de cadrage. A l’issu, elle a décidé d’adresser un avertissement à l’un des protagonistes en raison d’un manque de respect et d’un problème de savoir-être. Cependant, son directeur a estimé qu’il était important de « ménager » l’équipe, et qu’un avertissement pourrait perturber les collaborateurs. Il est intervenu en direct pour recevoir à nouveau les deux personnes. Il leur a précisé qu’il considérait que les deux étaient responsables de cet incident, laissant planer un sentiment d’injustice féroce sur la personne ayant subi le conflit.

J’ai été marquée par cet exemple d’erreur de management et des conséquences qu’elle peut avoir dans une entreprise. Il m’est arrivé d’être en désaccord avec ma hiérarchie sur la façon de manager mon équipe. Mais heureusement, j’ai rarement vécu des situations dans lesquelles mon N+1 interférait de manière aussi indélicate dans ma mission et ma responsabilité de manager.

Parce que si on y regarde de plus près, quel message a été envoyé à l’équipe toute entière par ce directeur peu délicat ?

  • Tout d’abord, qu’il ne fait pas confiance au manager direct.
  • Qu’il intervient pour prendre une décision différente du manager, ce qui anéantit la crédibilité de ce dernier.
  • En voulant s’assurer que les 2 personnes avaient bien compris que de tels agissements étaient proscrits, il a surtout jeté de l’huile sur le feu, en laissant la personne en cause s’en sortir sans aucune inquiétude ou sanction.
  • Et il fait également passer un message à tout le reste de l’équipe : la notion de décision arbitraire.
  • Enfin, la personne qui n’était pas à l’origine du conflit a entendu qu’elle était responsable du problème au même titre que celui qui avait commis une faute.

Il est difficile de garder une équipe soudée, et motivée lorsque de tels agissements ont lieu dans une entreprise. Il est même fort probable que ce type de situation détruise de la valeur pour l’entreprise et ralentisse (voire anéantisse) la productivité de ses équipes.

Il est donc important, lorsqu’on encadre un équipe, de donner de la visibilité à sa hiérarchie sur l’impact des prises de positions de la direction dans des situations conflictuelles notamment. Vous pouvez aussi rappeler à votre responsable pourquoi vous avez été nommé à ce poste, quelle est votre mission en tant que manager. On attend de vous de diriger une équipe, il n’est donc pas nécessaire qu’il y ait 2 pilotes dans l’avion, car les équipes auront plutôt tendance à penser qu’il n’y a pas de pilote du tout !

Si vous avez déjà rencontré ce genre de situation, n’hésitez pas à me faire part de vos commentaires. Et surtout, gardez le cap !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.