unefillemanager

Quelle gestion du temps pour les managers en télétravail ?

En cette période de confinement, les leaders doivent manager à distance. La gestion du temps de travail devient un véritable challenge. Dans certains cas, l’activité est très ralentie, et nécessite de revoir l’organisation de l’équipe, le discours à tenir aux clients au moment de la reprise, la gestion émotionnelle du personnel, etc. Pour d’autres, les taches se multiplient, les réunions en visioconférences se succèdent, les échanges téléphoniques avec ses collaborateurs s’enchainent et votre journée en confinement ressemble à un véritable marathon. Dans ce contexte où l’entreprise n’a plus beaucoup de visibilité sur son devenir,  les dirigeants et managers doivent conjuguer gestion opérationnelle du travail à distance et réflexions stratégiques à moyen terme.
 
Une bonne gestion de son temps est un enjeu majeur pour réussir à tenir sur la longueur, rester positif et fédérer son équipe, tout en prenant soin de soi. 
 

Enchainement des tâches et image de performance.

Le quotidien d’un manager en confinement ressemble parfois à une course contre la montre. Les repas sont pris à la va-vite sur la table du salon, en répondant aux mails. Les journées se finissent tard, car on optimise les temps de concentration, une fois les enfants couchés.  
 
Malheureusement, il est encore fréquent d’échanger avec des leaders convaincus qu’enchainer de nombreuses tâches, avoir une amplitude horaire importante sont des signes d’implication mais aussi de capacité à gérer de multiples sujets : donc d’efficacité. Cette réflexion peut être exacerbée en période de télétravail. Or, de nombreux modèles ont prouvé que l’efficacité/performance n’est pas liée au temps de travail. 
 
Les vertus de prendre le temps de ralentir son rythme ne sont plus à prouver. Un manager qui sait s’octroyer de vraies pauses pour sortir la « tête du guidon » aura la capacité à relancer son énergie beaucoup plus rapidement. Son cerveau a ainsi la possibilité d’envisager des pistes de réflexion nouvelles qui sont bénéfiques à la résolution d’un problème. 
 
De plus, le temps passé sur les écrans, notamment en visioconférence, entraine souvent une fatigue physique et nerveuse particulière.
 
Prendre le temps de ralentir est salutaire pour éviter de s’épuiser et de laisser les émotions négatives prendre le dessus. Cela permet de s’octroyer du temps pour soi, de recharger les batteries, de retrouver l’énergie dont vous avez besoin. Vos relations avec vos proches et votre équipe n’en seront que meilleures. Ainsi, vous pourrez prendre de la hauteur et conduire votre équipe de manière plus efficace, en prenant conscience des difficultés qu’ils rencontrent et des ressources à mettre en oeuvre pour garder l’implication et surtout le moral de chacun.


Savoir prendre du recul sans culpabiliser

Beaucoup de managers disent avoir l’impression de ne pas être vraiment actifs s’ils prennent du temps pour réfléchir à la meilleure façon de conduire leur équipe. S’ils sont moins dans la « production » et plus dans la réflexion,  ils ont une perception de ralenti et se sentent coupables
 
De plus, certains craignent que leur direction doute de leur réel temps de travail en home office. Ils redoublent d’effort et allongent leur amplitude horaire. 
 
Or la période de confinement nous oblige à revoir notre façon de produire notre travail. La gestion du temps entre les phases de prise de recul et les actions opérationnelles doit être réfléchie et organisée. Prenez le temps de définir vos objectifs et de les planifier.


Maitriser les outils de gestion des priorités

Pour retrouver d’avantage de sérénité et d’efficacité, le manager doit pouvoir traiter l’ensemble de ses tâches en fonction de leur priorité. Il existe différents outils de gestion des priorités comme la matrice d’Eisenhower ou la méthode GTD. Il devient nécessaire pour trouver son équilibre professionnel, de maitriser ses outils pour soi, mais aussi pour les membres de son équipe, afin de les rendre encore plus efficaces. 
 
La gestion du temps est donc une difficulté dans le quotidien et encore plus en période de confinement. De nombreux cadres en entreprise subissent la pression de cette course contre la montre. Si vous ne l’avez pas encore lu, j’ai partagé il y a quelques semaines, un guide pratique pour vous aider dans le management à distance (c’est par ici). 
 
Je vous souhaite bon courage dans cette période particulière et prenez soin de vous.
A bientôt.

Share:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En lien

Related Posts

Comment fédérer votre équipe autour d’un projet commun ? 5 solutions pour atteindre votre objectif

Il n’est pas rare d’entendre des managers et des dirigeants d’entreprise dirent qu’ils rencontrent des difficultés à fédérer leur équipe autour d’un projet commun. Il arrive qu’ils aient du mal à garder leurs collaborateurs impliqués. Ceux-ci se désintéressent progressivement des projets, ont du mal à tendre vers l’objectif fixé.  Alors aujourd’hui, je vais vous partager 5

Comment garder une équipe motivée ?

Beaucoup de managers et de dirigeants d’entreprise rencontrent des difficultés pour développer la motivation de leur équipe. La problématique est souvent la suivante : ils recrutent de nouveaux collaborateurs, les intègrent, les forment, les accompagnent. Et après quelque temps (parfois quelques mois 😱), le collaborateur commence à moins s’impliquer, voire décide de partir…Tout ce travail

Les risques du micro-management et comment en sortir.

J’entends souvent des gens autour de moi me dire que leur chef est toujours sur leur dos, en train de contrôler tout ce qu’ils font. Ils ont l’impression de ne pas progresser, que leur hiérarchie ne leur fait pas confiance, et ils se sentent démotivés et frustrés.Alors quand on est manager d’équipe, c’est important de

L’entretien annuel d’évaluation comme outil pour développer la motivation.

L’un des rituels individuels de management est l’entretien annuel d’évaluation (EAE), également appelé entretien individuel de progrès (EIP). Vous savez, c’est cet entretien que le manager réalise fin décembre ou début janvier, pour faire le point sur les compétences mises en oeuvre sur l’année écoulée, l’atteinte des objectifs, les difficultés rencontrées et les réussites.  Mais

Etre un leader performant et bienveillant : compatible ou pas ?

Le monde de l’entreprise est loin d’être un long fleuve tranquille, et encore moins l’endroit où l’on prend soin les uns des autres. C’est plutot un milieu de compétition où les résultats comptent avant tout.  Pourtant, la bienveillance est non seulement une clé pour réussir plus durablement, mais aussi, le ciment essentiel à tout changement.

Retour haut de page